Le sevrage tabagique a aussi sa spécialité médicale: la Tabacologie.
Entre médecine et psychologie, la tabacologie est l’étude de tout ce qui est relié à la consommation de tabac, au tabagisme en général. Elle est relativement récente chez nous: années 90.


Elle s’intéresse autant à l’amont qu’à l’aval. A savoir, ce qui provoque l’envie de fumer, ce qui crée la dépendance et ce qui peut éradiquer celle-ci autant d’un point de vue physique que psychologique.

Il découle de cette discipline, le métier de tabacologue.
Celui-ci, après une étude du comportement du patient face à la cigarette, passant par de nombreuses questions d’utilisation et par un examen physique, déterminera quel programme est favorable au sujet et suivra le patient tout au long du programme, afin de l’ajuster si nécessaire.

Il existe la Société Française de Tabacologie.
Son but étant de mettre en avant la recherche scientifique pour lutter contre le tabac et mieux comprendre les dépendances qu’il provoque. Elle vise aussi à propager l’information sur les dangers du tabac et les découvertes concernant le tabagisme.

Les centres de tabacologie sont des lieux d’informations sur le tabagisme actif ou passif et aussi des lieux de rendez-vous auprès de tabacologues.

La tabacologie a donné lieu récemment à de nouveaux métiers tel que « infirmière tabacologue » , formée en tabacologie, l’infirmière a toujours un rôle plus proche du patient. Cela permettra une approche de conseil plus personnelle.
Elle peut avoir un rôle au sein d’entreprises ou d’établissements scolaires par exemple, pour sensibiliser aux dangers du tabagisme ou conseiller ceux qui en ont déjà conscience.

Son aide peut être précieuse aussi auprès de personnes forcées à l’abstinence tabagique brusquement notamment pour des raisons médicales. Poussées à prendre conscience que cela peut être une occasion réelle d’arrêter de fumer pour de bon, cela peut donner lieu à une prise de conscience et pourquoi pas à un arrêt tabagique définitif.

Autres articles sur le sujet ICI