Lorsqu’on veut arreter de fumer de nombreuses possibilités s’offre à nous: des solutions naturelles comme l’hypnose, l’acupuncture ou encore l’homéopathie… Des substituts nicotiniques: des patchs, gommes a macher, ou encore l’inhaleur… Il y a également des solutions médicamenteuses: auparavant on proposait le Zyban, maintenant le Champix est le medicament pour arreter de fumer proposé par les spécialistes.


Le Zyban vs le Champix

Un fait ironique est que le Zyban est devenu par hasard un medicament prescrit pour arreter de fumer (sous contrôle médical) : pour faire simple le Zyban était prescrit comme anti-dépresseur, et on a constaté qu’un des effets secondaires permettait l’arrêt du tabac ! C’est ainsi qu’on a commencé à en prescrire pour l’arrêt tabagique.

A contrario, le Champix a été crée pour le sevrage de la cigarette.
Sa nouvelle molécule (la Varenicline) permet de compenser l’effet de la nicotine et donc amoindrit le manque, tout en créant progressivement un dégoût du tabac, le Champix est véritablement un medicament pour arreter de fumer conçu pour ce fait.

Pour comparer il faut savoir que les résultats pendant et après le traitement de ces deux produits penchent visiblement pour le Champix: le taux de réussite du sevrage tabagique est beaucoup plus important.

En savoir plus sur le Champix: de son fonctionnement à son utilisation ICI

Les effets du Champix comme medicament pour arreter de fumer

Le Champix donne de très bons résultats comme medicament pour arreter de fumer mais il faut savoir que, comme tout medicament il a certains effets secondaires.
Les plus courants sont des maux de tete, des insomnies, des rêves qui sortent de l’ordinaire, moins couramment on constate aussi des troubles intestinaux ou de la digestion…
Le plus tracassant est le récent constat d’importants troubles neuro-psychiques, aux Etats-Unis de nombreuses plaintes (environ 1200) ont été déposées: des sujets auraient eu de violentes envies suicidaires, des états de dépression forte, ou encore des excès de violence… Sans aucun antécédent mental ou physique.
Pour l’instant, rien n’indique de danger réel à utiliser le Champix, peut-être étaient ils des cas isolés…Le tribunal investiguera en 2012.

Pour conclure

Le Champix et sa nouvelle molécule (la Varenicline) restent « nouveaux » sur le marchés du medicament pour arreter de fumer et même du sevrage tabagique, il est bien évident que malgré les nombreux essais cliniques et divers tests effectués sur le produit avant sa commercialisation aux Etats-Unis et en Europe, il peut y avoir des effets qui apparaissent.
Nous ne sommes pas tous des « sujets-type », il est malheureux mais inévitable que nous n’ayons pas tous les mêmes réactions aux divers traitements médicamenteux que nous absorbons au cours de notre vie.
C’est pourquoi il est important d’être suivi tout au long du traitement, ainsi, si cela ne convient pas au sujet, on peut arreter à temps et passer à une autre méthode pour arreter de fumer.

Conseil

Il est risqué pour la réussite de votre sevrage tabagique d’être angoissé lorsqu’on commence un programme de sevrage tabagique, si vous n’êtes pas suffisamment rassuré malgré une visite à votre médecin traitant, vous pouvez tester une autre méthode plus naturelle, ou même vous en servir en complément…