Le Kudzu (Pueraria montana) est une plante grimpante originaire d’Asie et d’extrême-Orient.
D’ailleurs, son nom vient de « Kuzu » qui signifie « vigne » en japonais.
On l’a introduite notamment aux Etats-Unis pour son fourrage, la beauté de ses fleurs et son action sur l’érosion des sols, sa racine pouvant atteindre quasiment deux mètres de long. Et même si aujourd’hui

elle devient menaçante pour les autres espèces qui l’entourent (elle étouffe les autres plantes et arbres en s’en servant comme support, ce qui lui a valu le surnom de « cancer végétal ») on lui connait de nombreux bienfaits.
La dite « vigne du mile à la minute » (pour sa capacité d’évolution impressionnante = 300 mètres à l’année!) est utilisée pour ses vertus en cuisine et en médecine, notamment pour arrêter de fumer:

Le Kudzu: un composant culinaire

A son origine, en en Extrême-Orient, on l’utilise comme fécule, qu’on fabrique à partir de ses racines.
En Asie, plus particulièrement au Japon et en Chine, elle sert d’épaississant, bien plus puissant que ce que nous utilisons.
Mais le Kudzu n’est pas utilisé que pour son talent dans l’art culinaire.

Les vertus du Kudzu

Depuis quinze siècles, le Kudzu est utilisé en Asie pour ses vertus médicinales, par exemple pour traiter les acouphènes, les vertiges… Il aurait aussi une action convaincante sur les défenses immunitaires.
On le retrouve aussi pour ses bienfaits sur la nervosité.
Mais surtout il est connu pour son effet de désaccoutumance aux drogues, et au tabac, à l’alcool…

Le Kudzu pour arrêter de fumer

Depuis quelques années, des chercheurs se penchent sur les bienfaits de cette plante. En effet, elle est

utilisée depuis bien longtemps enAsie pour régler les problèmes de dépendances.
Le Kudzu possède dans la composition de sa racine, trois flavonoïdes (des composés anti-oxydants forts et à effets bénéfiques pour notre corps): la diadzine, la puerarine et la diadzéine.
On a constaté dans de récentes études américaines, que les personnes qui en faisaient une cure étaient moins accrochées au tabac ou à l’alcool, jusqu’à ne plus en ressentir le besoin ou l’envie, dans certains cas.
Sans compter son effet calmant dont on n’a pas encore confirmé l’explication scientifiquement mais qui serait due à son action bénéfique sur la glande pinéale faisant partie de notre système nerveux central.
Le Kudzu est cependant déjà mis en vente pour ses vertus sur le sevrage tabagique qui donnent lieu à de nombreux témoignages satisfaits.

Seriez-vous prêt à prendre le Kudzu pour arrêter de fumer ? Avez-vous été assez renseigné dans cet article ? Avez-vous des questions ? Cet espace vous est dédié :