La dépendance psychologique à la cigarette

Share Button

La cigarette crée une dépendance, ça nous le savons. Physiquement, le corps va « réclamer » la cigarette, plus précisément certaines substances comme la nicotine. De ce fait , il y a bien longtemps que l’on inventé les substituts nicotiniques pour pallier au manque en diminuant le dosage progressivement. Pourquoi ce n’est pas à 100% efficace, ou au moins à 90% ? Parce que la dépendance physique n’est pas le seul facteur de l’équation…En effet, il faut compter aussi avec la dépendance psychologique.

Pendant de longues années, on ne soupçonnait pas l’existence de la dépendance psychologique, ceux qui ne parvenaient pas à arrêter de fumer étaient des personnes sans volonté, point.
Tout n’est pas toujours question de volonté : la dépendance psychologique est un fait.

Aujourd’hui, nous comprenons que la cigarette c’est insinuée dans chacun des gestes du fumeur, dans son quotidien, dans chacune de ses habitudes,et oui les habitudes… Vous savez tous ces gestes que l’on fait intentionnellement, par réflexe, il sont ancrés dans notre esprit, et bien, croyez-moi, lorsqu’on a fumé par plaisir pendant des années, les réflexes sont bien là et l’effet de manque quasi-affectif de la cigarette est là aussi !

Certaines personnes affichent un comportement proche du deuil, tout ceci est bien évidemment involontaire, d’autres le vivront mieux car la dépendance psychologique est moins forte, par contre physiquement ce sera aussi difficile… Les femmes sont plus sujettes à la dépendance psychologique que les hommes qui, pour leur part, ressentent plus de dépendance physique, c’est pourquoi on peut constater nettement que les substituts nicotiniques fonctionnent beaucoup mieux sur eux.

Il n’y aucune honte à avoir lorsqu’on ressent la dépendance psychologique, il faut simplement mettre toutes les chances de son côté, en utilisant en complément ou comme base, une méthode pour arrêter de fumer agissant sur cette dépendance psychologique. L’hypnose est une méthode qui a fait ses preuves, vous entrerez en contact avec cette partie de vous qui vous transmet le message qu’arrêter de fumer va vous faire du mal émotionnellement, et la convaincre progressivement du contraire, entre autres.

Surtout, ne lâchez pas prise, et ne vous laissez pas abattre par la dépendance psychologique, vous pouvez dépasser cela !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.