Fonctionnement de la cigarette électronique, comment ça marche
Le principal danger du tabac ne réside pas tant dans la présence de substances nocives à l’intérieur des cigarettes (nicotine, goudron, monoxyde de carbone), mais plutôt dans la combustion de celles-ci.
L’intérêt de la cigarette électronique, ou e-cigarette, est qu’elle permet de recréer des sensations similaires en remplaçant la combustion par la vaporisation, beaucoup moins nocive. Les utilisateurs de cigarettes électroniques se définissent eux-mêmes comme des « vapoteurs » et non comme des fumeurs.

Fonctionnement de la cigarette électronique

Schématiquement, la cigarette électronique  est composée de trois parties : une batterie, une résistance chauffante (atomiseur) qui transforme le e-liquide en vapeur et enfin une cartouche (aussi appelée tank ou réservoir) destinée à contenir le e-liquide; la cartouche est un tube de plastique dont l’une des extrémités est un embout destiné à être pris en bouche par l’utilisateur.
La batterie, rechargeable, est munie d’un interrupteur et parfois d’une diode qui fait office de témoin de charge. Suivant les modèles, l’autonomie de la batterie varie.

Sous la pression de l’interrupteur, qui peut être manuel ou automatique, c’est à dire que c’est l’aspiration par la bouche qui l’enclenchera, la batterie délivre un courant qui fait chauffer l’atomiseur à une température minimale de 60°C.
Au contact de cette résistance chauffante, le e-liquide se transforme en vapeur, libérant la nicotine et l’arôme qu’il contient. 
Le fameux e-liquide se compose généralement d’un mélange de Propylène glycol, d’eau et de nicotine (dans des proportions plus ou moins importantes ou nulles selon le choix).

Une grande variété d’arômes est proposée; certains rappellent ceux des cigarettes classiques, d’autres sont plus fantaisistes (arômes de fruits, de vanille, etc…) Pour recharger la cigarette électronique, le plus simple est de remplacer la cartouche, mais il peut être plus économique de se procurer une cartouche vierge et de la remplir soi-même avec une fiole de e-liquide.

Malgré sa toxicité moindre par rapport à la cigarette normale, la cigarette électronique reste un point d’interrogation car nous avons peu de recul vis à vis de ses effets. C’est pourquoi la cigarette électronique doit plutôt être utilisée comme un moyen de réduire sa consommation de nicotine progressivement jusqu’à l’arrêt complet, plutôt qu’un moyen de continuer à fumer sans danger, puisqu’on n’est pas sûrs de ça.