La question que nous nous sommes tous posée : Pourquoi aime-t-on fumer ?

Fumer... Pourquoi aime-t-on fumer ?Pourquoi aime-t-on fumer ? Voilà une question que bon nombre de non-fumeurs se posent.

Quel intérêt y a-t-il à inhaler de la fumée de plante séchée, mélangées à plusieurs milliers de substances chimiques reconnues toxiques et/ou cancérigènes ?

La réponse tient en un mot : la dépendance.
Chaque fumeur, actuel ou ancien, connaît bien cette douce sensation de bien-être et d’apaisement propre à chaque cigarette consumée.

Cette sensation inversement proportionnelle à la nervosité et l’irritabilité provoquées par l’absence de cigarette ou l’impossibilité de fumer, ou de « s’en griller une ».

Comment des individus d’apparence sains d’esprit peuvent-ils devenir soudain irascibles de manière irrationnelle ?

Cette dépendance provient de la nicotine présente naturellement dans le tabac, et parfois sa concentration est augmentée artificiellement par les cigarettiers, histoire d’être sûr que le fumeur continuera d’acheter sa marque de cigarettes.

Cette substance a pour effet principal de libérer dans le cerveau la « molécule du plaisir » appelée dopamine.
Le fumeur développe une accoutumance à cette dopamine qui se traduit par une augmentation du nombre des ses récepteurs dans le cerveau.

En plus de cette dépendance « chimique » il y a la dépendance « comportementale ».

Cette dernière est due aux habitudes prises par le fumeur, souvent pendant plusieurs années, qui le poussent à fumer de manière systématique et régulière, par exemple, le matin au réveil, avec ou après chaque café, après manger, pendant les pauses, avant de se coucher, …etc.

La cigarette est aussi parfois liée à des moments de convivialité.
Le cerveau finit par réclamer ces moments, synonymes pour lui de moments de bien-être.
C’est pour ces raisons qu’il est souvent si difficile de s’arrêter, et que le fumeur aime tant fumer.

Mais il ne faut pas omettre les bonnes raisons qui poussent de nombreuses personnes à arrêter de fumer !

Voyez pourquoi, si ce n’est pas déjà fait, vous devez penser sérieusement à ne plus fumer…