Les principaux composants de la cigarette responsables de la dépendance…

Share Button

Dépendance à la cigarette

Fumer a toujours était dangereux même à l’époque où une cigarette n’était composée que de papier et du tabac 100/100 nature,
mais actuellement, avec 4000 substances nocives qui rentrent dans la composition d’une cigarette, le danger n’est plus à sa phase mineure, la dépendance à la cigarette devient un danger mortel quasi instantané.

Quand on parle de la cigarette, on ne parle le plus souvent que du goudron et de la nicotine mais la réalité est bien plus grave, les composants de la cigarette s’élèvent à plus de 4000 substances, tous ou presque provoquent le cancer des poumons, des bronches, de la langue et de la gorge et même le cancer des lèvres.

Pour revenir aux fameux goudron et nicotine, le goudron est une substance ultra collante, de couleur noire, elle se colle à la gorge en jaunissant les dents au passage. Tandis que que la nicotine est une substance qui excite et accélère la tension artérielle en accélérant le cœur.

Pour les autres composants de la cigarette, on peut citer le l’oxyde de carbone, le monoxyde de carbone, le méthanol, l’ammoniac considéré comme un poison mortel à ne pas toucher sans gants tellement il est nocif. On peut trouver aussi de l’uréthane, de l’arsenic…. et la liste est encore beaucoup plus longue, certains parlent du polonium une substance radio active extrêmement dangereuse.

On ne peut pas citer tous les composants de la cigarette mais on peut lister les principaux et les plus dangereux :

L’acétaldéhyde, l’acide cyanhydrique, la toluidine, l’acétone, l’acroléine, le cadmium considéré comme un métal lourd, benzopyrène responsable de la combustion. On peut parler aussi du plomb et du mercure considérés également comme des métaux lourds pouvant causer des empoisonnement, l’arsenic…. et la liste reste encore très longue.

Toutes ces substances sont dangereuses pour la santé, chacune séparément mais mélangées dans une même cigarette et brulées, le résultat peut être désastreux.


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.