Différentes méthodes sont proposées pour arreter le tabac.


Des méthodes les plus naturelles en passant par les solutions médicamenteuses il y en a pour tous les goûts.

La solution naturelle par excellence mais déconseillée aux « gros » fumeurs : arreter le tabac directement et définitivement sans substitut, si la volonté est là cela peut suffire à un fumeur occasionnel.

Arreter le tabac avec l’homéopathie, c’est peu couteux, les plantes utilisées ont d’autres bienfaits reconnus et cela marche mais c’est toujours la même chose : les « gros » fumeurs verront de bien meilleurs résultats en utilisant cette méthode en complément d’ un substitut de nicotine.

Les dernières tendances vont à l’acupuncture, et la méthode pour arreter le tabac grâce au laser, cela peut être plus coûteux et ce n’est pas encore homologué scientifiquement concernant le laser, mais des résultats probants pour arreter le tabac sont annoncés au Québec, très peu de centre le pratique en France.

Quant aux solutions médicamenteuses, le patch (substituant la nicotine) a fait ses preuves, surtout que rien n’empêche de combiner ce traitement pour arreter le tabac avec l’homéopathie par exemple.

L’arrivée du Champix en France est un franc succès équivalent aux patchs. Mais attention tout dépend de la personne, c’est pourquoi il faut penser aux centres anti tabac qui apportent une véritable aide aux personnes qui souhaitent arreter le tabac, un conseil est apporté dès le premier rendez-vous sur le traitement adéquat, et un suivi de spécialistes tout au long de votre traitement pour arreter le tabac, quel qu’il soit.

Enfin, un appui certain est apporté également par les différents livres pour arreter le tabac vendus actuellement. Peu importe la solution que vous choisirez ils ne pourront que vous conforter dans votre décision et augmenter votre motivation.

A voir en complément …