Arrêter de fumer avec les plantes ça donne quoi ?

Share Button

Arrêter de fumer n’est déjà pas une décision facile à prendre alors choisir la bonne méthode ça peut devenir un calvaire…
Tant de choix et en même temps tellement de craintes envers des solutions anti-tabac artificielles ou trop éloignées de ce qu’on connaît…Pas simple de choisir !


En premier lieu, sachez que si vous n’êtes pas rassuré avec la méthode que vous avez choisi, le stress risque d’être trop important et de vous faire lâcher prise.
Alors prenez bien les renseignements qui vous sont nécessaires avant tout !

Bon nombre de personnes se tournent vers les plantes pour arrêter de fumer, ainsi plus d’inquiétude quant aux différents composés chimiques ou substituts nicotiniques parfois mal dosés…Bref, c’est l’esprit libre et le plus naturellement possible que ces personnes décident d’ arrêter de fumer.

Sachez qu’il n’existe pas de plantes dédiées à l’arrêt tabagique en soi, c’est logique d’ailleurs, ce serait une propriété étrange… 🙂
Par contre, elles vont traiter efficacement des états liés au sevrage ou à l’élimination des dernières traces de cigarette présentes dans votre organisme.

Voici quelques plantes bien utiles lorsqu’on souhaite arrêter de fumer naturellement :

  • Contre le stress dû au manque physique et psychologique de la cigarette : la Scutellaire permet de calmer l’anxiété et les changements d’humeur dus au stress, tout comme la nervosité
  • Pour les personnes sensibles que le fait d’arrêter de fumer risque de rendre triste voire même déprimée, le millepertuis est un bon choix, il est souvent prescrit pour soutenir les états dépressifs
  • Contre la dépendance : des études scientifiques ont révélé dans les années 60 que le Lobélia (aussi appelé « Tabac Indien ») pourrait être un excellent palliatif à la nicotine, sans accoutumance, il se substituerait à la nicotine. Il est d’ailleurs utilisé en homéopathie pour le sevrage du tabac
  • L’Hysope est aussi à envisager car elle agit sur la toux du fumeur qui survient les premiers jours du sevrage, de plus, elle permet d’évacuer les derniers déchets de la cigarette de votre organisme
  • Depuis quelques années, le Kudzu est devenu très intéressant aux yeux des chercheurs, en effet, des substances présentes dans sa racine permettraient une désaccoutumance plus rapide, et un sevrage du coup plus serein puisque l’envie serait atténuée voire même annihilée
  • Vous voyez : arrêter de fumer avec les plantes c’est possible, elles nous fournissent une réponse à tous les états que provoque le sevrage tabagique.
    Surtout que si vous faîtes partie des sceptiques qui se demandent si c’est assez « fort » pour vraiment agir, vous pouvez tout à fait coupler l’action des plantes avec une autre méthode de votre choix plus « habituelle », toujours en demandant conseil pour être sûr qu’il n’y aura pas d’interactions, mais en règle générale, c’est rare.

    Attention, les plantes sont naturelles oui, mais elles ne sont pas inoffensives pour autant ! Ne prenez pas n’importe quoi, n’importe quand ! Faîtes-vous conseiller et suivez avec attention les consignes d’utilisation, c’est important. En effet, si vous choisissez de vous sevrez naturellement ce n’est pas pour vous provoquer des soucis de santé, mais pour l’améliorer !

    Pour vous donner un coup de pouce, recevez de suite, gratuitement le livret des astuces pour arrêter de fumer : Cliquez ici, c’est pour Vous, qui souhaitez arrêter de fumer !

    Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.