Arret tabac et insomnie...
L’arrêt du tabac en général, déclenche tout un processus de troubles et changements physiologiques, ainsi que psychologiques : anxiété, gourmandise, prise de poids, nervosité, nausées, constipation, difficultés de respiration et l’insomnie entre autres… Arret tabac et insomnie sont donc un duo réel.

Cependant, la question d arret tabac et insomnie aborde un problème qui ne concerne pas les effets de sevrage à la nicotine, mais aussi les mauvaises habitudes liées au tabagisme.
Des troubles du sommeil qui se manifestent depuis le 3ème jour de l’arrêt de la cigarette et peuvent durer de 2 semaines jusqu’à 3 mois ensuite.

Arret tabac et insomnie, pourquoi ?…

Pourquoi arret tabac et insomnie sont liés ?

Pour un fumeur, se réveiller tôt ça s’explique par le besoin de prendre sa dose matinale de nicotine et le fait de dormir bien la nuit, est attribué aux caractéristiques relaxantes de la nicotine, grâce à une cigarette fumée avant d’aller au lit.

Logiquement, c’est le manque de cette substance toxique qui dérègle l’horloge biologique d’une personne qui a décidé de rompre brutalement avec la cigarette, sans préparation psychique et physique (outil d’assistance comme les patchs et la cigarette électronique), et sans traiter son sevrage tabagique d’une façon progressive.  

Et si on prend en considération les conséquences de l’insomnie liée à l’arrêt de fumer, le fumeur qui a pris décision de rompre brusquement avec la cigarette se trouve face à une panoplie de troubles: fatigue,  manque de concentration, irritabilité et même le stress. Ce qui va porter sûrement perturbation à son quotidien au travail et à la maison.

Arret tabac et insomnie peuvent trouver cause dans les mauvaises habitudes liées au tabagisme et non dans les effets de sevrage à la nicotine et les réactions de l’organisme humain après la rupture avec le tabac. Prendre une cigarette dans son lit pour se détendre ou prendre sa dose suffisante pour le reste de la nuit, augmentera considérablement le risque d’avoir des problèmes de sommeil après. La psychique joue aussi un important rôle dans la question d’arrêt tabac et insomnie.

Autre chose, les mécanismes de défense dans le corps peuvent aussi provoquer l’insomnie, via la toux qui trouble le sommeil d’un ex-fumeur. Dans ce cas, les poumons de plus en plus bien oxygénés commencent à leur tour de dégager les déchets de tabac.

Donc, pour bien traiter le problème d arret tabac et insomnie, c’est de ne pas penser négativement aux effets d’arrêt de tabac, d’essayer de régler son horloge biologique sur une heure fixe pour aller dormir, prendre des tisanes qui ont un effet mieux que le médicament ‘’Atarax’’, lire un peu ou regarder un film…
Et surtout, il ne faut pas oublier que l’insomnie et autres troubles de sommeil ne durent  que quelques semaines en général…

« Acceptez de recevoir GRATUITEMENT la formation en vidéo : La Mécanique du Sommeil et retrouvez un sommeil sain et naturel », Cliquez Ici pour voir…